Théodore Riboud a réalisé un parcours double diplôme avec l’École des mines de Saint-Étienne. Bien plus qu’une spécialisation, Théodore nous explique à travers son expérience, les avantages du parcours

Théodore Riboud

« J'ai suivi pour ma part un cursus assez classique: celui d'une personne ne sachant que faire après le lycée, mais étant suffisamment studieux pour les classes préparatoires. Mais la classe préparatoire n'aide pas immédiatement à définir son projet professionnel, et je suis arrivé à emlyon business school avec la seule idée que j'aimais les matières scientifiques. Le grand avantage des écoles de commerce, c'est qu'on y apprend à se connaitre. Que ce soit par les nombreux échanges à l'étranger (Chine, Colombie et Chili pour ma part) ou par les activités de groupes omniprésentes grâce aux associations, j'ai pu enfin découvrir le monde et ainsi y chercher ma place. C'est ainsi du 68e étage d'une tour chinoise, entouré de cette pollution opaque typique de Chengdu, que j'ai choisi de m'engager dans l'univers des énergies et de l'environnement. Las d'observer le changement climatique sans vraiment le comprendre, j'ai rejoint le double diplôme des Mines de Saint-Etienne afin de satisfaire d'une part ma soif de matières scientifiques et d'autre part mon envie de mieux comprendre les enjeux environnementaux.

Mines Saint-Etienne

Aujourd'hui, j'ai trouvé ma voie dans la transition énergétique, je suis engagé dans les énergies renouvelables et la protection de l'environnement, et je dois cela aux 2 ans à l’Ecole des Mines de Saint-Etienne. En revanche, je ne recommande pas du tout ce double diplôme à ceux qui n'ont pas d'objectifs professionnels clairs et qui veulent juste ajouter une ligne à leur CV. Surtout que les 2 années sont parfois dures, loin des amis de l’école et dans l’ambiance très singulière des écoles d'ingénieurs. Pour conclure, emlyon business school m'a apporté les soft skills essentielles dans mon travail et m'a permis de me découvrir une passion, et les Mines m'ont permis d'approfondir cette passion et d'en faire mon travail. »